Protocoles de négociation du FBI qui empêchent les terroristes de décapiter des gens

Protocoles de négociation du FBI qui empêchent les terroristes de décapiter des gens

Je n’ai pas encore parlé de aventures de Jim Camp avec le FBI.

Plus précisément, lorsque le FBI a changé ses protocoles de négociation terroriste à cause de lui.

Voici la version CliffsNotes:

Le FBI lui a dit:

“Jim, avec ce que nous faisons, nous ne pouvons pas faire de compromis et il n’y a pas une page dans votre livre sur les compromis. Nous ne pouvons pas abandonner les voitures, les bateaux et les avions et nous ne pouvons pas laisser ces gens s’échapper. Nous ne pouvons donc pas faire de compromis. ”

Voici un autre des «piliers» de la méthodologie de Jim:

Ne fais jamais de compromis, ou de «gagnant-gagnant».

Car en négociation, ça te fait plus de mal que de bien.

Apparemment, ça horrifie et déconcerte les théoriciens de la négociation qui utilisent des tactiques qui ne fonctionnent pas.

Tu fais ça dans une situation terroriste?

Tu vas faire décapiter quelqu’un.

C’est pourquoi Jim Camp n’a enseigné au FBI aucune astuce de persuasion. Il leur a appris à donner une vision à ces terroristes. Plus précisément, une vision qui leur permet de découvrir, pour eux-mêmes, la seule option dont ils disposent pour survivre.

Des trucs très puissants.

Pour en savoir plus, clique ici:

https://www.marketingyl.com/mb?r=pdqmeemduhacssaam/
Amitiés,
Yann

Toutes les formations:

Cliquez pour voir la liste de toutes les formations pour la création de votre business sur internet...

Les derniers articles:

Articles au hasard:

  • Comment Convaincre D’Acheter Avec Toi (METHODE LEGALE)
  • Le nouvel impôt stupide
  • Pourquoi les blondes ne reçoivent pas de contraventions pour excès de vitesse
  • “Le loyer est du!”
  • Le couteau qui est toujours sous la gorge du petit entrepreneur
  • Comment vendre plus cher que tes concurrents
  • 607: Le couteau Suisse de Facebook
  • 1172: Vole Et Encaisse Rapidement
  • Personne n’a jamais fait CA avant
  • Il y a de grands penseurs et des penseurs fauchés
  •